COURS DE BASE

NIKCOLLECTION EFEX

Nik_Collection_Filter_Efex_Fr

COMPOSITION ET CADRAGE

Philippe Gille nous as presenté un cours sur se sujet:

Séance Composition et Cadrage-pg

Cours-art-de-la-composition-et-du-cadrage

La composition photographique

Les règles de compositions

LES TYPES DE FICHIERS PHOTO

Les fichiers image

 

GESTION DES COULEURS.

Daniel RISSER nous as présenté  une analyse sur la colorimétrie et la gestion des couleurs.

Partant du boitier , en passant par l’écran et terminer sur  l’impression papier photo.

Le support de cours ———->  De l’APN à l’impression

 

 

📷COURS DÉBUTANTS  📷

Le programme animé par Joël:
 Type d’appareils photos
Capteurs – Coefficient de conversion
Distance focale – Angle de champ – Focale équivalente
Exposition – Histogramme – Paramètres d’exposition
Ouverture – Diaphragme – Obturateur à rideaux – Temps d’exposition
Sensibilité  ISO – Indice de lumination
Mode de mesure de la lumière
Profondeur de champ – Hyperfocale
Influence des paramètres d’exposition
Priorité : ouverture / Temps d’exposition / Sensibilité / Manuel
Autofocus
Flou de bouger du photographe
Type de fichiers photo – Impression

Le support de cours ———->  Formation photo_JM

Récapitulatif de la deuxième séance de formation du 21 février 2019

 I’ obturateur installé devant le capteur est composé de deux rideaux, d’où l’appellation d’obturateur à rideaux. Leur fonctionnement permet une exposition correctement répartie sur toute la surface du capteur et autorise des temps de pose très court (1/4000 s; 1/8000 s)
 les temps de pose, appelés improprement mais couramment « vitesse » sont des multiples ou sous-multiples de 2, comme pour les ouvertures du diaphragme (√2 puisque c’est une surface), de 30 s à 1/8000 s avec une possibilité de pose B (ou T) pour des poses plus longues en contrôle manuel
 ISO n’est pas une unité comme le temps de pose: en seconde ou l’ouverture: rapport mm/mm, mais c’est l’Organisation Internationale de Standardisation (International Organization for Standardization) qui a définit des indices de lumination.
Exemple: 16 pour un soleil sur sable clair ou sur neige et 15 pour un soleil brillant.
A chaque changement d’un indice, la luminosité est divisée ou multipliée par 2. L’oeil ne se rend pas compte de cette variation moitié ou double parce que la section de la pupille s’adapte à la lumière ambiante (comme le diaphragme de l’appareil photo)
 les capteurs de nos appareils photos sont généralement définis pour un indice de lumination IL100 que l’on nomme sensibilité 100 ISO. Et, comme précédemment, les variations de sensibilité sont multiples de 2: 100 ISO, 200 ISO, 400 ISO, 800 ISO, 1600 ISO…
Rappel : les appareils photo numériques permettent aussi de fractionner ces valeurs standards en ½ ou en 1/3
 une photo est bien exposée lorsque la trilogie ouverture diaphragme–temps de pose–sensibilité est optimum. Si un de ces trois paramètres est modifié volontairement par le photographe, un des deux autres paramètres doit compenser cette modification
 l’appareil photo mesure la luminosité lors de la prise de vue. Il y a deux types principaux de mesure:
 La mesure matricielle, multizone ou évaluative, cette mesure fait très bien son travail
 La mesure Spot à utiliser en faible lumière: contre-jour, spectacle, sport en salle sombre, …
 La profondeur de champ est la zone nette de la photo autour du plan de mise au point définie par le collimateur.
 La profondeur de champ varie avec
 Le type d’objectif: grand angle → grande profondeur de champ,  téléobjectif → petite profondeur de champ
 La taille du capteur: petit capteur → grande profondeur de champ,    Grand capteur → petite profondeur de champ
 L’ouverture du diaphragme: petite ouverture (22) → grande profondeur de champ, Grande ouverture (2,8) → petite profondeur de champ
 Le plan hyperfocale consiste à ne pas faire la mise au point sur le sujet, mais plutôt en avant pour décaler la position de la profondeur de champ
 Le choix manuel de l’ouverture du diaphragme permet d’adapter la profondeur de champ
 Le choix manuel du temps de pose permet de s’adapter à la vitesse du sujet

Récapitulatif de la première séance de formation du 24 janvier 2019

 Il existe différents types d’appareils photos
 La lumière du sujet à photographier est captée par un capteur situé dans l’appareil. Ce capteur est sensible à la lumière reçue ainsi qu’aux couleurs primaires Rouge, Vert, Bleu (RVB)
 Il existe différentes tailles de capteurs, il est utile de connaitre la taille du capteur de son appareil photo pour déterminer le facteur (coefficient) de conversion. Ce facteur se calcule en faisant le rapport de la diagonale du capteur de référence, 24 mm x 36 mm → diagonale 43,3 mm et la diagonale du capteur considéré,
 pour Canon, 14,9 mm x 22,3 mm → diagonale 26,8 mm soit 43,3 mm / 26,8 mm = 1,6
 pour Nikon, 15,8 mm x 23,6 mm → diagonale 28,4 mm soit 43,3 mm / 28,4 mm = 1,5
 pour Sony, 13,2 mm x 8,8 mm → diagonale 15,9 mm soit 43,3 mm / 15,9 mm = 2,7
 on peut considérer que la distance focale de l’objectif représente la distance entre la dernière lentille de l’objectif et le capteur de l’appareil. Cette distance correspond aussi à l’angle de vision du photographe lors de la prise de vue. Ainsi, un grand angle de vue correspond à une courte distance focale et un angle réduit correspond à une longue distance focale, exemple
 angle de 94° pour une distance focale de 20 mm
 angle de 12° pour une distance focale de 200 mm
 Ces valeurs de distances focales sont valables pour un appareil avec capteur plein format 24 mm x 36 mm. Pour des capteurs plus petits, ces distances focales sont à multiplier par le facteur de conversion pour connaitre la distance focale équivalente.
 Une photo est bien exposée lorsque la quantité de lumière reçue par le capteur est optimale,
 Pas assez de lumière, elle est sous-exposée (sombre)
 Trop de lumière, elle est surexposée (trop claire, « cramée »)
 La quantité de lumière qui est vue par le capteur dépend de la section de l’objectif (surface de passage de la lumière) et du temps d’exposition. La section de l’objectif est contrôlée par son diaphragme.
 Il y a trois paramètres pour ajuster l’exposition: l’ouverture du diaphragme, le temps d’exposition, la sensibilité ISO.
 La quantité de lumière qui passe dans l’objectif pour attendre le capteur dépend de la longueur focale de l’objectif et de son diamètre suivant la division :
longueur focale en mm / diamètre en mm. Cette valeur d’ouverture, réglable par le diaphragme est souvent notée F/ ou 1/ du fait de cette division. Les valeurs normalisées sont 1 – 1,4 – 2 – 2,8 – 4 . 5,6 – 8 – 11 – 16 – 22 – 32, toutes multiples de √2 (1,414)
 A chaque passage d’un cran à un autre, la quantité de lumière est multipliée ou divisée par 2.
 Un petit nombre (2,8) correspond à une grande ouverture, un grand nombre (16) correspond à une petite ouverture.
 L’appareil photo numérique affiche aussi l’histogramme de la photo. L’axe horizontal représente les nuances de tons, depuis le noir à gauche de l’axe jusqu’au blanc à droite de l’axe. Sur l’axe vertical figurent la quantité de pixels de la tonalité considérée

This site is protected by wp-copyrightpro.com